soin-du-cheveu

Les 3 bonnes raisons d'utiliser un soin sans silicone

Désormais, nombreux sont les shampooings qui affichent la mention «sans silicone». Quelle est cette molécule et pourquoi vaut-il mieux l'éviter ? Voici nos explications.
/

Partager

Qu’est-ce que le silicone ?

Dans les années 50 à 70, ce polymère obtenu par synthèse chimique avait le vent en poupe, faisant le bonheur des femmes à la recherche d’une chevelure gainée, brillante et douce au toucher. Un résultat éphémère, et de surcroît, mauvais pour les cheveux sur le long terme.

En réponse à ce problème, certaines marques s’efforcent aujourd’hui de formuler des soins pour cheveux sans silicone pour les raisons suivantes :

Ne plus étouffer la fibre capillaire

A l’image d’un film plastique (plus ou moins occlusif), le soin à base de silicone vient se déposer à la surface de la fibre. Il colmate les brèches, lisse les écailles et donne un aspect sain à votre chevelure. Seul bémol, cette fine pellicule empêche la fibre de respirer. Privée d’oxygène, le cheveu s’affaiblit et chute.

Ne pas abîmer les cheveux

Le côté occlusif du silicone empêche les soins de pénétrer à l’intérieur du cheveu. Ce dernier manque alors d’éléments nutritifs et ne peut plus se régénérer. Au fil des mois, la chevelure s’abîme, se dessèche et devient cassante. Trompeur, le silicone embellit votre crinière uniquement à la surface.

Ne pas agresser le cuir chevelu 

Les shampooings à base de silicone peuvent obstruer les pores du cuir chevelu. Par conséquent, il provoque la chute de cheveux, gêne la repousse, favorise l’apparition des pellicules et rend les cheveux plus gras.

Le silicone, un actif banni aussi de la méthode low poo : consistant à utiliser des produits limités en tensioactifs et en agents chimiques.

NOS CONSEILS Soin du cheveu

NOS CONSEILS Soin du cheveu